27.11.11

Une tribale utile dans la vraie vie

Elle s'appelle Véronique Robert. Bardée de diplômes, d'expérience et de bon sens. Son blog serait un blog de chevet if there was such a thing. Jeunes tribaux, surtout, et tribaux pas encore assagis, allez-y lire un post archivé de temps en temps. Ça parle de nos lois, ça parle de vos droits. Ça parle au Yâwb et ça parle du coeur filtré par la tête.

6 commentaires:

helenablue a dit...

Merci pour le lien, vraiment! Un blog particulièrement prenant.

Je ne te l'ai jamais demandé, mais cette expression,:ça parle au Yâwb, ça vient d'où exactement. Je comprends que ça prend aux tripes, suis-je dans le vrai?

Mistral a dit...

C'est incroyâwb

Une expression d'ici probablement apportée de chez vous dans nos bagages au 17ème siècle.

helenablue a dit...

Merci Black Angel.

gaétan a dit...

J'ai trouvé ce blog intéressant et de gros bon sens après avoir lu son texte sur le motard devenu concierge. Peut-être parce que j'endosse son jugement dans cette affaire... :-)

Véronique Robert a dit...

À l'époque de Vautour et de Vamp, à l'époque de quelques lectures de poésie, dans des cafés ou des cégeps, l'époque de Gaz Moutarde, je n'aurais pas cru un jour lire un tel commentaire.

Je suis flattée, vraiment. Merci.

Mistral a dit...

Ben normal: t'étais entre un DEC en Lettres et un Bac en Philo, cinq ans avant de faire ton Droit: t'étais bardée de bon sens, mais les diplômes et l'expérience, not yet.

Seul le Droit a concurrencé en moi, autrefois et toujours un peu aujourd'hui, la voie que j'ai choisie. Au fil des ans, j'ai eu tout lieu souvent de me consoler en découvrant que le Droit tel que je l'idéalisais était, euh, idéalisé: c'est Hans Marotte, mon héros, qui m'a permis de garder un peu la foi, un peu l'idéal, et là tu vois, j'ai tout lu chez toi depuis quelques semaines, et tu m'inspires vraiment ce genre de race d'espèce de sentiment aussi, c'est pour ça que j'en ai parlé ici aux Tribaux plutôt qu'à toi seule en privé; ça et parce que cette bande de sauvages aura toujours besoin d'un bon avocat, et d'un peu de foi, et d'un peu d'idéal.

Alors quoi, on s'est connus dans ce temps-là? On s'est pognés, j'te gage? Héhé. Raconte quand tu veux, ça me vexera pas, tu sais.

Vais plonger dans mes vieux Gaz Moutarde: ton nom y sera, right?

Bizz, Maître R. Later.