23.4.09

La guerre du nénufar



C'est pas souvent que les Immortels admettent une erreur.

L'Académie française a écrit « nénufar » jusqu'en 1935 (huitième édition de son Dictionnaire) et le Rapport de 1990 sur les rectifications orthographiques de 1990 (Liste H, note f) préconise de revenir à cette orthographe du fait de l'origine « persane » du mot, ce qui laisse entendre que le groupe ph devrait avant tout servir à transcrire la lettre phi (φ) du grec ancien. (de persan nilu-far ou nilu-par)

En adoptant la graphie « nénuphar » dans la huitième édition de leur Dictionnaire (achevée en 1935), les Académiciens se seraient laissé aller à un rapprochement sémantique quelque peu poétique avec les nymphes (ces dernières partageant avec les nénuphars un attrait certain pour l’eau), mais également avec le genre Nymphaea, qui est celui de certains nénuphars.

Par plaisanterie, on a appelé « guerre du Nénufar » ou « guerre du Nénuphar » les polémiques qui ont agité la France au début de l'année 1991 à propos de la réforme de l'orthographe alors projetée. Plus récemment une brochure exposant l'orthographe de 1990 a été éditée sous le titre Le millepatte sur un nénufar.


À noter que, contrairement à la croyance populaire, nénuphar est le seul mot en ph à passer en f suite à la réforme de l'orthograf...

2 commentaires:

coffeeandsci a dit...

C'est ça, tu fais ça juste pour m'énerver non ?
On nous a demandé pour utiliser le φ ? hein ? Hah! on les a poussé hors du pays les perses et ils viennent nous piquer nos lettres maintenant ?

Léonidas et ses 300 et les hellènes de Salamis iront hanter les tombes de vos académiciens de malheur.

Et moi, on doit m'écrire Antphoine (ou Oldphcola) parce que j'ai un certain attrait pour les nymphes (et l'eau) peut-être ?

Et pourquoi pas le millephatte sur un nénuphar tant qu'on y est…

Salut Christian ;-)

Mistral a dit...

Sorry old phriend :-)

Dans sorry, y a un i grec!