26.4.09

Du botchage de reportage de marde

Juste pour donner une idée, une mesure de ce que j'entends par du grand journalisme (comme celui évoqué récemment sur ce blog) et du botchage de reportage de marde comme cela par exemple...

Coup de feu dans un bar, ki dit. Pis on apprend que c'était dehors. Pis que c'était tiré en l'air. Pis qu'on n'a pas trouvé de gun. Palpitant!

5 commentaires:

jean-philippe a dit...

oué, ben ça me fait bien rire.
par contre, quand j'avais lu que le père d'un gamin était passé devant un tribunal parce qu'il avait laissé son gamin seul dans un parc pendant une heure l'été dernier, ben là... il aurait dû le laisser dans le coffre de la voiture, ça aurait été mieux.
bon, avec un peu d'eau. ou alors, c'est que c'est devenu vraiment TRES DANGEREUX PARTOUT ET POUR TOUT LE MONDE! PARTOUT! même en plein milieu du sahara, y'aura toujours moyen qu'un piano dont voulait plus un astronaute de la station X23-Z te tombe sur la tête. mais c'est comme ça. alors faites comme moi, ne sortez plus de chez vous, dormez le jour, et la nuit, aillez l'oeil fixé sur votre antivirus et votre pare-feu en permanence si vous ne voulez pas que des êtres mal intentionnés ne viennent jeter des coups d'oeils sur vos photos de vacances.

Mistral a dit...

Pis ça te protège comment, au juste, JeePee? De rester à couvert? Contre, par exemple, les cubes de glace bleue dropés par les WC des avions? Ça te traverse une toiture et trois planchers et il en reste assez pour te percer la fontanelle et te geler la cervelle avant même que t'aies décidé kestu veux pour souper.

coffeeandsci a dit...

Pour le piano pas de crainte, il aura pris feu en rentrant dans l'atmosphère, sauf si on ne supporte pas les cendres.
Et les cubes de glace bleue n'auront pas mon idée de souper, je t'assure Christian, j'ai pas dîner et j'ai déjà mon idée pour un magret bleu. L'idée est sauvée, tiens.

Mistral a dit...

Oué mais toé ça compte pas! Tu le commandes saignant, ton canard ou ton steak, depuis que tu t'es heurté ici a une muraille d'incompréhension stupide quand tu le commandais bleu.

Les gens savent pas, by the way, que certains Grecs ne vivent que de café, de grillades et de pâtisseries au miel.

jean-philippe a dit...

la belle vie, les grecs. à moins qu'ils aient à bosser pour avoir ça, et là, ça devient, oui, je vois ce que tu veux dire. LA VRAIE MISèRE. bon. mais en france, ça arrive aussi, c'est sûr. tout à l'heure, j'en ai eu pour 17 euros. 1 litre de vodka, 2 boites d'olives aux anchois, 4 boites de calamars à l'américaine, et un pack d'heineken en boites. c'est pas grand chose quand t'y pense. bon. ça fait mon bonheur. ce soir, dans ma chambre, c'est la fête. je vais me jouer de la guitare, je vais me passer de la musique. bon. j'espère qu'àla fin je ferais pas trop chier ma mère en foutant iggy pop à fond. y'en a qui font ça avec du punch, la radio, et des ananas ou du taboulé... puis ils ont la plage et les cocotiers gratis toute l'année. d'ailleurs, le taboulé quand j'y repense, c'est un euro les 500 grammes. avec mes 17 euros, j'aurais pu me payer 8 kilos et demi de taboulé. d'ailleurs, à moment donné, je le faisait, j'achetais du taboulé préparé qui coutait que dalle, pour pouvoir acheter plus de whisky (je bois plus de whisky, ça passe vraiment plus), et j'avais pas de frais de bagnole vu qu'on m'avait retiré le permis, mais mon appart était à 5 minutes à pied de mon boulot. mais bon. j'étais pas heureux. je gagnais 2 fois plus qu'aujourd'hui, avec les alocs, mais j'avais plus de frais (plein pot au smic pour le loyer), et les économies que je faisais, à l'époque, ben c'était à peu près 10 000 francs par an (1500 euros d'aujourd'hui, à peu près)... avec ça, je pouvais, soit m'acheter une bagnole d'occase, soit un ordinateur. à l'époque, j'avais opté pour l'ordi, vu que ma nana avait déjà une bagnole. bon. elle bossait par-ci par-là, faisait des ménages, des trucs occasionels. on avait un appart sympa, de 60 mètres carrés. financièrement, pour nous, c'était le top. on s'achetait 1 ou deux cds tous les mois, etc... bon. on a été "heureux" quelques temps.. on allait en camping l'été, vomir dans les chiottes la nuit. c'était pas les thunes le blème!!! bordel!! et je vais t'en dire une encore plus bonne, ben c'est que si on n'avait pas bossé, elle et moi, avec les aides, comme c'est le cas pour moi depuis 7 ans maintenant, ben on aurait eu encore moins de frais vu que les aides au logement étaient à fond à l'époque, pour les gens qui bossaient pas. bon, aujourd'hui, le ton s'est durcit en france, et j'entendais encore mon pote me dire qu'au boulot, c'était de plus en plus LES CHEFS QUI BOMBENT LE TORSE EN BRANDISSANT LEUR "je te vire si tu fais pas ce que je veux en fermant ta gueule"... perso, chuis chisklet comme mec, foutu comme une arbalète, mais devant de tels discours, je pète un cable et je me barre. nerveux. kesse tu veux que je te dises ? (d'ailleurs c'est ce qu'ils attendent) et tu sais ce qui me faisait mal d'avoir un boulot quand c'était le cas ? ben je me trouvais PRIVILéGIé!!!!!! je me disais "c'est pas juste que j'ai un boulot alors que d'autres crèvent la dalle!!! y'avait les clodos qui venaient manger, piker du nutella dans notre dos, se piker au médicament anti-héroîne dans la salle de bain et en plus, je me disais "ça y est, j'ai un boulot, MA VIE EST FOUTUE!!!"... et ben c'était le cas, en fait, aussi. et je repensais au temps ou je gagnais moins mais ou je m'éclatais à bosser au noir pour des club video, ou à ramasser des plantes pharmaceutiques dans les bois pour des labos, à pikoler par-ci par là, à tomber amoureux d'une nana fan de jim morrison qui conduisait une 2 chevaux dans la nuit pendant que je me disais "je suis un faible, j'arriverai jamais à rien dans la vie"... parce que dans un bureau, ben t'es niké, mais alors... et pour assumer une murge de la veille, t'es obligé de t'enfermer dans les chiottes pour dormir un peu. et vu qu'y a du passage, ben tu trouves jamais le sommeil profond régénérateur. et en plus si t'es un minimum associal et déjanté, avec des idées qui partent en live toutes les trois secondes, ben c'est la baise, t'es fait comme un rat avec tous ces gens qui causent de merde à longueur de temps et avec qui t'es enfermé!!! alors le discours gnagnagna, ON VEUT PLUS DE POUVOIR d'achat, peuvent se le foutre au cul!!! GRAVE!!! et tu sais quoi ? faire grève de cette manière, c'est toujours faire le jeu des patrons. parce que la boite, à la fin, elle reste toujours à eux que je sache, nan ? et ils font toujours ce qu'ils veulent de leurs emploYéS!!!!!! ménon, comme après grenelle en 1968, ON A GAGNé!!! nawak!!! les GROS CONS font "oui, mévoussavez, on peut pas trop vous augmenter, y'a des frais, notre groupe, tout le tralala!!! du style "AH, mais c'est dur ce que vous nous demandez, pour nous aussi, c'est pas facile", et ils disent NON, dans un premier temps, et les grévistes continuent un temps !!!! "ouais, c'est dégueulasse, y bouffent caviar et rools royce, moi, je veux partir au moins une fois en vacance en appartement dans ma vie au lieu de toujours aller au camping!!!"... alors les patrons disent "ok, bon, ça va être dur pour nous, mais on va faire un effort" et les grévistes disent "alors c'est quoi votre truc", et les uatres disent "oué ben augmentation X%.."... "OUAIS, c'est pas assez !!!! degueulasse!!!"... "bon d'accord, mais c'est notre dernière proposition, Y% d'augmentation, et en plus, une machine à café à jetons que vous gèrerez avec le foyer!!!" et là : "ON A GAGNé, ON A GAGNé!!!"... et mon cul ? et ils retournent bosser pour les mêmes patrons qu'avant qui les enculent toujours autant, mais ils sont content. ils ont des mars en plus, et même si la retraite est repoussée à 69 ans maintenant, malgré que les jeunes n'ont pas de boulot non plus, mébon "ha, pas d'expérience, bénon, on peut pas vous prendre! l'offre stipule que le candidat doit avoir trois années de passage de balais d'expérience pour devenir "AGENT DE SURFACE" (ANPE FRANCE)...
bon, donc, en tous cas, les grèves A MOITIé, C'est ZERO... tout à l'heure en rentrant d'intermarché quand j'ai vu "NON AU CAPITALISME, GREVE GENERALE" ecrit à la bombe sur un mur, me suis dit "tain, ça y est, ils ont capté!!! l'était temps!!"... n'empêche, il manquait un mot au slogan, à mon avis, et c'était clairement ILLIMITéE!!! et ça ça me parait CLAIR, depuis LONGTEMPS. ça peut paraitre vieux jeu, mais les gens sont tellement largués qu'ils ne croient plus en la SOLIDARITé... y'a un tel cynisme ANTI-BABA COOL!!! tain, ils oublient juste que 68, c'est pas allé au bout, et que ces cons sont retournés bosser quand on leur a donné des machines à cafés en plus pour le foyer. mais l'usine ou le bureau, ou n'importe ou, ben elle leur appartenait toujours pas... A EUX!!! ALORS QUE c'EST EUX QUI bOSSENT NON ?
allé, bye! toute façon, tient!
merde! c'est comme pisser contre le vent en rigolant parce qu'on a descendu le pantalon en bas parce qu'au début, on comptait chier mais qu'entre temps, on avait oublié, et donc, on finit par se pisser dans le slip et sur le pantalon, la clope au bec, face à l'immense océan...
vais m'écouter les beatles.