10.7.11

Test Autobus

Il faut, je crois, périodiquement s'administrer le test autobus. Pour qui, combien de gens serait-on prêt à se précipiter sans hésiter sur le passage d'un autobus en bonne voie de les écraser? Quelle(s) vie(s) sauverions-nous au prix de la nôtre?

Il m'a toujours semblé qu'au minimum il en faut une. Si on n'en trouve aucune, on est bien à plaindre. Évidemment, si on en trouve trop, vu l'augmentation des transports en commun, on est statistiquement mal barrés aussi, mais là on sort de la philosophie.

16 commentaires:

anne des ocreries a dit...

Bon, alors, plains-moi, car je ne vois personne pour qui etc....

Ceci dit, ça ne veut pas dire que je n'agirais pas en cas de....simplement, je crois que ces choses-là, on ne peut pas vraiment les anticiper, dire ce qu'on ferait, en cas de ceci ou de cela...cette réponse là, on l'obtient le jour où ça se produit ; avant, on peut juste dire qu'on SOUHAITERAIT être capable de se jeter devant l'autobus.

Ah, bon sang, je sens bien que c'est confus, ce que j'essaie de dire. Je ne sais pas dire pour qui, ni prévoir dans quelles circonstances, ni même si, j'aurais le réflexe d'agir au péril de ma vie pour tirer quelqu'un d'un danger. Je sais seulement que quelles que soient nos élucubrations, la vie seule nous donne la réponse, le cas échéant. Avant, c'est se branler le cerveau pour des nèfles,me semble - bah, c'est que mon opinion, prends-la pour ce qu'elle vaut.....j'espère avoir su dire un peu, confusément, ce que j'en pense, de ces spéculations qui me paraissent si hasardeuses ; car parfois aussi, la menace d'un danger imminent couru par un proche nous tétanise vraiment, alors même que nous aurions juré sur tout ce que nous avions de précieux que nous pourrions nous jeter devant la mort pour le sauver !

Je dis : on ne peut pas savoir de quoi on sera capable avant de s'être trouvé devant le danger. Donc, spéculer est inutile.

Mistral a dit...

Oué, spéculer est inutile, et t'aurais pu nous épargner tes réflexions stériles pour aboutir à ce résultat. Il est évident que je parle de mon enfant. Toi, t'en as pas, t'as des chats, et tu commences à faire chier Blue sérieux, et ça me cause des emmerdements auprès desquels un autobus lancé en trombe entre mes couilles serait une bénédiction.

Ché pas comment te faire autrement et poliement comprendre que tu vas devoir modérer tes commentaires, avant que je le fasse à ta place.

anne des ocreries a dit...

Ok, bye.

Venise a dit...

Tu viens de me faire réaliser jusqu'à quel point ma vie est en danger !

Mistral a dit...

VEN! Eastman, c'est pas le lieu des gros trafics d'autobus, pis au pire Marsi se crisserait sous les roues devant toi, voyons donc!

Venise a dit...

:-)
Je vais tout de même éviter la Côte du théâtre et ses méga bus qui s'essoufflent pètent et rouspètent à monter jusqu'au théâtre La Marjolaine.

Mistral a dit...

Ouais, j'allais justement t'en parler: la prudence est mère de la sécurité, et cetera et cetera, pis un sul bus c'est ben en masse, héhé.

Conclusion: Amène toujours Marsi ek toé.

Moi, je l'aime gros, et ce serait une immense perte de talent crue écrapoutie, mais chu égoïste et je pense à toi en premier, d'autant plus que t'as tendance à t'enfarger dans tes pieds.

Yvan a dit...

C'est con tu diras,
mais chaque jour amène
son lot d'incertitudes.
Demain je verrai des téméraires,des écervelés
contre lesquels j'essaierai
l'esquive et la route déviée
à la seconde près afin d'éviter
la catastrophe routière.

Chacun sa merde que j'me dis,
pour m'encourager.
Quand je vois des films
comme "Ciao Pantin" avec
un Coluche magistral,
je me console.

;-)

Mistral a dit...

Coluche est mort dans une collision routière entre une moto et un poids-lourd. Il m'échappe, ton humour.

Yvan a dit...

Ben alors on s'échappe parfois mutuellement.Tant qu'on se retrouve en kek part j'y vois pas d'inconvénient.

Mistral a dit...

Tant qu'on se retrouve pas moi dans la rue à pied et toi dans ton camion, j'y vois pas d'inconvénient non plus.

Yvan a dit...

On irait boire un pichet
au premier abreuvoir du coin!

Mistral a dit...

Tu trouves ça, drôle, Yvan Lafontaine? Tu trouves ça pertinent? T'as pas du monde à voir sur Facebook?

Yvan a dit...

C'est tout à fait impertinent,
je le concède.
J'ai cependant jamais dit
que je trouvais ça drôle.
Puis tu me prêtes des intentions
Facebook qui ne sont pas miennes.

J'ai compris.
Pas besoin d'un dessin hein.
Bonne nuit.

Mistral a dit...

Je te prête rien du tout, dude: tes pérégrinations sur Facebook sont notoires, j'ai pas besoin d'être inscrit pour en entendre parler.

Don't play games with the Big Dog. Don't even try. Crisse.

helenablue a dit...

Je le ferai sans hésiter pour mes fils, quels qu'ils soient, je le ferai aussi pour un être que j'aime fort et viscéralement comme j'aimerai qu'il le fasse pour moi...
De ça je suis sûre.

Pour un individu lambda, que je ne connais pas, je ne sais pas. Je pense que c'est confronté en direct qu'on prend l'initiative ou pas. Mais je reste intimement persuadée que je ne bougerai pas. Par instinct de survie sans doute.

J'ai voulu me jeter sous un bus, il y a un bail. je m'en souviens bien, c'était rue Léon Gambetta, une pulsion subite mais incontournable qui m'a effrayée. C'est un coup de téléphone qui m'a sauvée, un "Maman, c'est toi?", in extremis. J'ai repris d'un coup mes esprits. Mais je m'éloigne franchement du sujet, là ça n'aurait pas été un hasard mais une volonté! Qui m'aurait alors empêché de le faire?