2.7.11

Pinte de lait




Quelqu'un a-t-il vu cet enfant quelque part?


Caractéristiques:

Taille: 1m90
Âge: 29 ans
Poids: 85 kg
QI: 139
Yeux: Pers verts
Sexe: Mâle
Race: Caucasien
Langues: Français, Anglais, Japonais, Viking, Mohawk.
Aime: L'Histoire, la Mythologie, la Nutrition, la Poésie, le maniement de l'arme blanche.
Plat préféré: Le Pâté Chinois de son père.
Signe particulier: C'est mon fils. Et il est beau comme c'est pas permis.
Lieux de prédilection: Ruelles, bordels, léproseries, piqueries, abris de miséreux, partout où il est susceptible d'assouvir son vice de secourir son prochain. Qu'il ne tient pas de moi!

32 commentaires:

helenablue a dit...

Wouah! Le beau p'tit gars!

Mistral a dit...

Vingt-six heures, mettre ça au monde! Une tête grosse comme une pastèque!

Bon, c'est vrai que sa mère m'a aidé pas mal, mais quand même, c'était dur.

helenablue a dit...

Lyes!

Mistral a dit...

Tu peux pas comprendre!

Oh, misère, j'irai en enfer pour cette joke-là. Trois fois, héhé...

Elle en a mis bas trois, la Blue. Comment on peut faire ça? Moi, j'attendais que le mien se décide à naître à l'hôpital Saint-Luc, j'attendais, j'attendais, à la taverne en face, j'ai tellement attendu que je me suis endormi sur la table, on n'a pas idée du stress...

helenablue a dit...

"Tu peux pas comprendre!"

My God!

Vrai je peux pas comprendre ce que c'est que d'attendre la naissance de son enfant dans la taverne d'en face et surtout de s'endormir avec un stress pareil, là franchement ça me dépasse!


"Comment on peut faire ça?"

Ché pas te dire, c'est naturel. ma mère me disait " c'est bien rentré , faut que ça sorte", pas très raffiné mais plein de bon-sens! Trois fois, oui, et à chaque fois émerveillée, malgré les cris et les grimaces, par ce mécanisme si bien huilé, en tout cas dans mon cas!

S'endormir sur la table, ben heureusement qu'une chose pareille ne t'arrive pas sur la table de travail quand t'accouches, faut dire que t'attends aussi pas mal mais que tu bois pas de bières pis que t'es sans cesse rappelée à l'ordre par tes contractions!

On en reparlera, si tu veux en enfer! On aura du temps pour jaser là-bas!

Lyes!

"Tu peux pas comprendre!"

Mistral a dit...

Je l'savais. Je l'savais que tu trouverais le moyen d'écorcher au passage les pauvres pères qui boivent de la bière et s'endorment sur la table. 26 HEURES! Keskon est censés faire? Des mots croisés? Moi, j'avais dix-sept ans, j'étais rentré d'une journée d'examens au collège pour trouver un mot de ma femme m'informant qu'elle avait perdu ses eaux dans le métro, j'avais retraversé la ville en hâte jusqu'à l'hosto, et vingt heures plus tard elle était pas plus dilatée qu'une rate de Mormon, alors j'ai traversé la rue pour aller manger un spaghetti boulettes de viandes et boire deux pichets de blonde pression et bon, oui, je me suis un peu endormi. Dix minutes. Le barman m'a réveillé. J'ai téléphoné en face. Mon bébé était né. J'ai traversé la rue comme un fou, chu monté à la maternité, consterné de ces dix minutes, certain que mon kid serait traumatisé à vie. Si j'avais su qu'il quitterait son vieux père pour camper en Colombie-Britannique, j'aurais pris mon temps, peut-être même un autre pichet: ce petit sauvage était né en plein Happy Hour.

anne des ocreries a dit...

héhé, beau bestiau le fiston !

je me suis épargnée ça (j'aurais pas su quoi en faire, pis j'ai pas les moyens d'éléver un ch'tiot, pis j'ai pas la fibre maternelle bin vibratoire)

Mais je sais que ça te remue un bonhomme, quand même. T'en fais pas, tous les bateaux remettent cap vers leur bassin de radoub un jour ou l'autre ! :)

Mistral a dit...

Depuis quand les Berrichons parlent en métaphores marines?

Oué, c'est un beau bestiau. Moins de trouble qu'un chat. Plus de coeur.

Les chats, c'est bon dans le Chinese Food.

helenablue a dit...

Me suis fais avoir comme une bleue que je suis sur ce coup! Hi,hi, tu marques un point Black Angel.
26 HEURES! C'est énorme. Je n'ai pas ce genre d'expérience pour ma part à chaque fois ça n'a pris que de deux à sept heures, plus facile dès lors pour le père de rester présent sur la longueur! Je ne vois pas ce que tu aurais pu faire de mieux, des mots croisée, hé,hé! C'est manque de bol en l'occurrence que ton p'tit gars soit sorti à l'air dans ces dix minutes là!

C'est pas évident de se mettre à la place du père quand on est entrain d'accoucher. On est soi-même accaparé par quelque chose qui nous dépasse tellement! mais vivre cet instant là à deux, le papa et la maman, c'est puissant, quand on nous pose l'enfant sur le ventre et qu'à côté de soi on perçoit tout l'amour et la fierté de l'homme avec qui on a tenté l'aventure!

Reste que pour moi, à chaque fois, le moment où j'étais seule avec mon fils au sein quel qu'il soit, j'entends des trois, juste ces quelques minutes après l'accouchement, quand il est juste à toi encore un peu, l'équipe médicale vaquant au rangement et le père à prévenir ses parents, j'ai ressenti une émotion d'une nature unique proprement liée à ce moment précis!

Tu me la fais revenir, rien que d'en parler! J'ai mon petit coeur qui fond...

Mistral a dit...

Oué... Tu sais, Blue, c'est ça, pour nous: quand on voit l'enfant sur le sein de sa mère, on ne sent pas qu'il est à elle encore un peu, on sent qu'il est à elle pour toujours d'une façon qu'il ne sera jamais nôtre et que ce cordon ligaturé est loin d'altérer la nature de leur lien.

Mon petit, oui, c'est vrai qu'il était mal élevé. Arriver ainsi, en plein Happy Hour et durant mon roupillon, ce sont des choses qui ne se font pas.

Mistral a dit...

@Anne

Ché pas ce qui s'est passé, ça m'est jamais arrivé: une fausse manoeuvre en voulant publier ton comm (quelle manoeuvre au juste, je me l'explique toujours pas) et ton comm s'est volatilisé, j'arrive pas à le récupérer.

Tu m'en vois désolé.

anne des ocreries a dit...

pas grave, j'écris pas des choses si importantes que ça vaille la postérité, même numérique !

en plus de ça je sais même plus ce que je disais ? ah oui ! qu'on savait flotter un bout sur l'eau douce ici en Berry ! bah, pas de quoi sortir le.....chat à 9 queues, pas vrai ? :)

Mistral a dit...

Pas pour ça, mais tu disais aussi un truc à l'effet que les terriens font les meilleurs marins, ce qui a dû précipiter mon faux mouvement.

À ce compte-là, les matelots font les meilleurs laboureurs, les chiens sont des chats et les bouchers sont des fleuristes.

anne des ocreries a dit...

hahahaha ! le paradoxe......

Yvan a dit...

La photo est plus petite
qu'une diapositive.Pudeur?
Grand et chevelure abondante
comme son père.

Secourir son prochain
n'est pas un vice quant à moi.
Tu connais la récette du pâté
Chinois Australien?

Pétates,blé-d'inde,steak.

Mistral a dit...

Paraît qu'en Chine aussi, le pâté chinois est à l'envers. Ça veut dire ki faut, genre, foutre son ketchup au fond du plat avant d'étaler les pétates pilées?

Y a pas de steak haché en Chine, en plus, y font ça ek du chien, pis en Australie t'as le choix entre du mouton, du kangourou, du lièvre ou du dingo, pis y ont même pas de Ketchup Heinz, pis le blé d'Inde, don't get me started on that, y en a pas, point final, y savent pas que l'Inde est ici puisque Colomb l'a dit et qu'on a des Indiens pour le prouver et du blé d'Inde en masse.

Secourir son prochain
n'est pas un vice quant à moi.

Eh, Terrible. T'as le sens de l'humour d'une casserole. Une estie de chance que mon kid va la pogner, lui.

Yvan a dit...

Finalement on aura remarqué
que le maïs est toujours au milieu.Ya que les pétates
et la viande qui inversent
les pôles selon la géographie.

Sans blague,tu auras connu
le sentiment unique de la paternité,étranger à mon existence
autrement que par empathie et ça,
c'est incomparable.

Si j'avais un fils je crois bien
que je serais un papa-poule.
Modéré,mais tout de même.

Mistral a dit...

Papa-poule, c'est ça. Pas pour rien qu'il est parti à l'autre bout du continent: jusqu'à l'âge de 23 ans, l'hiver, je lui collais la langue à la clôture du balcon pour pas qu'il descende jouer dans la rue avec tous ces sauvages, au hockey ou pire, genre faire des forts de neige, des plans pour être enseveli, asphyxié, en plus c'était excellent pour ses
exercices d'élocution (si Démosthène avait connu nos hivers, il n'aurait pas travaillé son élocution en se forçant à parler avec des cailloux dans la bouche: il se serait collé la langue à la clôture du balcon).

Père-poule, oui. Mais bon, c'est pas vrai, ce que j'ai dit. Je n'ai fait ça que jusqu'au jour de ses vingt ans. Chu pas un sauvage, quand même.

Maïs au milieu, ouais. Le maïs, c'est le magma du pâté chinois.

Yvan a dit...

Oui le maïs...
C'est ce qui tient la viande
et les pétates ensembles.
Le lien universel,
la purée qui fait prendre
toute la bastringue.

Les Mayas vénéraient le maïs
tel un Dieu de la nourriture.
Tous les Dimanches ils priaient
l'épi. ;)

Mistral a dit...

Fuck, tu me donnes faim, mon estie...

anne des ocreries a dit...

le maïs, c'est juste bon pour les dindes ! hahaha ! :)
ça leur donne les cuisses jaunes ! - c'est quoi au juste, ce foutu pâté chinois ???

Mistral a dit...

Steak, blé d'Inde, Pétates.

Combien de fois faut qu'on vous le dise?

helenablue a dit...

Entéka, le meilleur que j'ai mangé, c'était bien le tien! Faut dire que c'est la seule et l'unique fois de ma vie que je goûtais à ce plat délicieux.
Le blé d'Inde pour un pâté chinois cuisiné avec amour par un québécois, et non des moindres, n'est-ce-pas merveilleux tout ça!

Mistral a dit...

Ah oui, le mien, kestu veux, j'aurais l'air fou à le nier, j'ai beau être la modestie incarnée, mais fuck, mon pâté chinois, c'est le meilleur, tous continents confondus, je suis obligé d'en convenir, mais tu me fais rougir!

helenablue a dit...

:-)

Me régale à l'idée de pouvoir y re-goûter, hé,hé, j'en salive!

Mistral a dit...

Oh, il devrait pas tarder à arriver au port, Emcée t'a envoyé les restants de l'automne dernier par bateau en nettoyant son frigidaire. Ça doit bien faire ça, cinq ou six semaines. C'est dans un sac en papier brun avec écrit QUÉBEC ATTENTION FRAGILE dessus.

anne des ocreries a dit...

j'arrive pas à me faire une idée de la chose ; mais à force d'entendre Blue en faire le panégyrique sur tous les tons, je vais finir parcroire que ça se mange. :))

Mistral a dit...

Un rang de steak haché.

Un rang de blé d'Inde.

Un rang de pétates.

Kessé, ma foi du bon Yeu, qu'est si dur à comprendre là-dedans?

Question rhétorique.

Ça fait que, oui, tu le fais cuire, pis tu le manges, ou tu t'en sers pour calfeutrer tes châssis, after all on est en démocratie. Fais juste ben attention que Blue te voie pas faire, parce qu'elle est capable de calfeutrer avec de la chair humaine, surtout de l'humaine qui aurait gaspillé mon pâté.

anne des ocreries a dit...

et tu mets ça dans quoi, une tourtière ? un moule à cake ? une terrine ? faut que j'essaie....

Mistral a dit...

Pâté chinois de Mistral.

Prière d'adresser toute autre question au colosse de Bordeaux ou à la Vénus de Lille.

anne des ocreries a dit...

Coooool ! MERCI, Christian !
Ah nom de zeus, je range ça dans mes tablettes !!!!

helenablue a dit...

Nan! Anne, un pâté de cet acabit ne se range pas dans des tablettes mais au creux d'un estomac en alerte! Une recette de cette sorte met plus qu'en appétit, elle emmène, entraîne et enrichit!

Je peux le dire aujourd'hui, je l'ai reproduite depuis l'avoir goûté, in situ, mais elle n'a pas la même saveur que celle que Mistral te fait en personne. L'humain est ainsi fait que l'affect l'emporte sur la raison et sur les sens aussi. J'aime ça. Cette idée qu'on est fait de cette matière complexe.

Jamais je ne mangerais de meilleur pâté chinois, je ne peux rien y faire, c'est comme ça. Et je n'ai pas rangé cette émotion dans mes tablettes, non, elle est profond ancré dans le coeur de mes ventricules et dans les méandres de mon cerveau émotionnel!

Vénus de Lille! Pas de Milo, ouf !!

:-)

Love Black Angel.
Lady Blue