6.9.08

Les nerfs, la blogosphère

Kesse vous en avez à foutre que Stephen Harper soit réélu? C'est pas comme s'il était vraiment dangereux. À tout prendre, je préférerais pas de gouvernement du tout, mais s'il en faut un absolument, aussi bien qu'il soit minoritaire Conservateur et impuissant avec un Césarion en proue que majoritaire Libéral avec un impuissant au top et une légion de crosseurs revanchards derrière.

J'adore les Conservateurs. Leur programme comprend le rétablissement de la peine de mort, dont tous les sondages depuis 25 ans indiquent que les Canadiens la réclament en majorité, pourtant même sous Mulroney, quand le Parlement était à eux, ils n'ont pas osé l'appliquer. Même chose pour l'avortement, même chose pour tout. Laissez-les jouer aux cowboys et aux Indiens, aux Démocrates et aux Républicains: ils sont tellement honnêtes pour la plupart qu'ils ne songent même pas à piller le Trésor public. Cela vient après le second mandat, pour eux. Les Libéraux ne songent qu'à ça, à force de gouverner toujours depuis 130 ans.

Harper donne des candys à l'Ouest, des candys à l'est, il fait une crisse de bonne job et il est moins révoltant à regarder pendant quatre ans aux nouvelles de six heures que l'autre flagelle.

16 commentaires:

Zulumika a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mistral a dit...

Y a pas deux langues officielles au Canada, oubliez ça. Y a que nous autres pour se bercer de cette illusion. Les jocks de football au Manitoba se paient notre tête, même les putains d'Ottawa qui traversent le pont vers Hull à la fermeture des bars, même les Newfies, même un bon tiers de la population de Montréal. Wake up!

Mistral a dit...

Kossé ça, ton premier coup de coeur c'est le blog à Martineau? Kestu fais icitte? Y a éclectique pis éclectique!

Anonyme a dit...

Est-ce du cynisme ? À mon avis, vous vous méprenez sur Harper et les conservateurs qui, en 130 ans, ont eu l'occasion de gouverner. Qu'Harper paraisse mieux qu'un autre à la télévision est un détail insignifiant qui n'a rien à voir avec le contenu politique (je ne vous l'apprend certainement pas).

Je serais curieux de connaître, outre les candys et un hypothétique respect du trésor public, ce qui vous rallie à eux et fait dire qu'Harper fait de la crisse de bonne job. L'établissement de la peine de mort et la criminalisation de l'avortement ? Vraiment ?

Merci monsieur Mistral de partager vos avis avec la blogosphère.

Bonnes élections tout le monde ! ;)

Mistral a dit...

Ben là, ciboire, je viens de l'écrire, et si je l'ai écrit comme ça, c'est pas pour l'écrire autrement. Chu pas un écriveux à gages. Faudrait que je reformule pour chaque personne qui comprend pas?

Mek a dit...

L'ironie est perdue. Le sarcasme est pris au premier degré. La parodie passe pour de la téléréalité. Au secours. Au secours. Au secours.

Je vais maintenant écrire une IRONIE 101, pour que les enfants comprennent. Leur première ironie ! C'est presque touchant.
Le vélo c'est de la marde, y a juste des cons qui font du bicycle.
Comme c'est le contraire que je pense, ben c'est de l'iiirooonie.

Ciboire.

Tiens, je vais encore être ironique :
Isablais, ton blog est vraiment cool.

La semaine prochaine, l'euphémisme et la métaphore.

Mistral a dit...

Le mec, en haut, avec un pseudo à coucher dehors par moins 40: pas effronté rien qu'un peu! Il vient commenter ici, je lui réponds et il vaporise son comm. J'ai une tête à me faire laisser glandouiller nowhere avec un ton gun dans une main et ma bite dans l'autre, ti-cul?

Le voici, ce qu'il voulait néantiser:

Zulumika a ajouté un nouveau commentaire sur votre message blog "Les nerfs, la blogosphère" :

Messemble qu'un PM devrait maitriser les deux langues officielles de son pays, messemble... Entendre le "flagelle" parler anglais, ça c'est révoltant. Ça va être de toute beautée au débat tantôt.
CHeers!

Mistral a dit...

C'est un peu déroutant, peut-être ne sais-je plus écrire, en tout cas pas pour me faire comprendre. J'ai beau relire mon billet, le retourner, inspecter les sutures, je ne vois pas où se produit le glissement de sens.

Parfois, cela dit sans ironie, il se produit dans l'esprit du lecteur, quand ce qui est proposé est si improbable, si inattendu que la citrouille y met de l'ordre avant de considérer la proposition. Ça m'arrive aussi fréquemment qu'à chacun, mais j'ai développé des alarmes et des pièges pour aider ma conscience à gouverner mes réflexes mentaux. Ça ne marche pas toujours.

En tout cas, one more time with feeling: je dis qu'on est mieux avec les Bleus, à condition qu'ils demeurent à peu près paralysés comme maintenant, qu'avec les Rouges. Si je croyais un seul instant qu'ils risquent de rétablir la peine capitale, ce serait bien différent. Quant à l'avortement, il ne ferait pas de mal aux hommes et aux femmes de discuter à nouveau de cette question: le dernier dialogue a eu lieu il y a 35 ans, entre membres d'une autre génération, et si une question doit être revue à chaque génération, c'est bien celle-là. Je n'accepte pas sans discuter qu'on ait décidé pour nous ad vitam aeternam. Ce n'est pas comme l'esclavagisme ou le vote des femmes ou la décriminalisation de la sodomie, certains jalons de civilisation vont dans une seule direction, chacun émanant du précédent, et seul un hécatombe apocalyptique pourrait balayer ces acquis, mais la procréation regarde tout le monde, les jeunes femmes au premier chef: elles devraient pouvoir participer à une grande conversation nationale et redéfinir leurs désirs et leurs convictions, ne serait-ce que pour mieux supporter l'épreuve, non pas pendant, mais après. Quinze ans après. Trente ans après. Ce qui était clair pour leurs mères parce qu'elles avaient pris part au combat ne l'est plus autant pour elles et comme l'opération se déroule encore essentiellement de façon confidentielle, pour ne pas dire clandestine, nous nous retrouvons avec des dizaines de milliers de femmes qui vont là toutes seules et gardent ça pour elles, et les conséquences s'en font sentir depuis dix ans déjà: le cap de la quarantaine chez la femme professionnelle sans enfant est traumatique, mais on ne dit jamais vraiment pourquoi, c'est un tabou au même tître que la maladie mentale dans les années 50, on aime tant croire que notre monde est ouvert et sans blocages, ce n'est pas vrai, et l'un de ces secrets sus de tous est qu'une infime proportion des quadragénaires évoquées n'a jamais eu recours à l'avortement. La pression externe est intense sur ces femmes après 35 ans, intérieurement c'est encore pire. Où sont les études sur les conséquences de cette anxiété sur la qualité de vie des femmes? J'aimerais les parcourir, mais je doute qu'ellles aient été publiées.

Yvan a dit...

Rien à rajouter, tu as tout dit.
Sauf un gouvernement majoritaire conservateur qui s'en vient, selon toute (in)vraisemblance.

Mistral a dit...

Who cares...

Baisez tant que vous bandez, que vous mouillez. Stephen veut être PM. Il bande sur le PM Office. Let hime have it! Ça en prend des premiers de classe qui n'ont jamais pissé à côté du bol pour diriger cette corporation, ce Canada.

Ma gang de Québécois! Célébrez votre identité distincte, achetez full bière et deux viniers et fourrez, fourrez! Laissez-donc ces cas freudiens en blazer bleu marine s'occuper de gérer le trafic portuaire , et, allez faire yb tour

Mek a dit...

Avec les nouvelles machine Diebold dont vous avez fait l'acquisition récente, ce débat est presque vain. Malgré tout, je suggère à tous ceux et celles qui ont envie de connaître un peu mieux ce parti de faire une petite enquête sur les mots Heritage Front et sur ce monsieur Flanagan, premier conseiller de Stephen.

Il n'y dans tout l'occident aucun gouvernement plus à droite que le vôtre et je pèse mes mots. Peine de mort ? Avortement ? Ce sont des cacahuètes. La vraie marde est en voie de livraison, attachez vos tuques avec du barbelé.

Mistral a dit...

Le nôtre, le nôtre, tu y vas fort. Tu ressortis encore de ce pays, que je sache. Tu deviens citoyen du Luxembourg?

Mek a dit...

Luxembourg, oui. Ou Andorre. Ou euh… Gaxuxois. Eh, eh, eh… Je suis si vieux et cette révolution est si impensable.

Mistral a dit...

Quelle révolution? Je comprends rien, moi. Je dis au monde de laisser rentrer les Conservateurs un autre tour et ça stoppe toute réflexion, même chez les plus intelligents que je connais et que je ne nommerai pas pour protéger ma caisse de pinard potentielle.

La révolution, c'est entre les deux oreilles, et ça peut être de ne rien faire au lieu de faire toujours la même affaire. Votez pas, crisse, c'est simple! Faites rien! Laissez les caves réélire Harper. Vous comprenez pas ça? Crissez-donc tous votre camp en Europe, allez achaler Mac, laissez-moi le pays une secousse, je boirai pas toute votre bière, je me moucherai pas avec vos bobettes, mais crissez-moé patience.

Mek a dit...

Exact.

Mistral a dit...

Voyez? Il vous invite pratiquement. On peut même dire qu'il est particulièrement chaleureux. Il vous dit pas d'aller chier au Groenland ou de vous noyer en approchant des côtes d'Irlande. Faque ouste, scram, diguedine, allez voir à Montpellier si j'y suis, vous reviendrez après les élections.