19.12.09

A comme Anorexie


Mange, girl, mange!

Bravo pour le guts. Mais les tripes servent aussi à bouffer, n'en déplaise à Nathalie qui n'est pourtant pas sans le savoir.

T'es aussi maigre que je suis gras, c'est pas très sain, ça...

Joli chapeau.


Photographie : Jocelyn Michel

11 commentaires:

Crispi ou Djo a dit...

"Joli chapeau".

T'as de quoi de vraiment adorable.

J'ai pensé à toi, avant-hier, en mettant "River"... me souviens plus où, par exemple.

C.

Mistral a dit...

Old Man River...

RAINETTE a dit...

A comme....affamée ?

Mistral a dit...

C'est vrai qu'elle donne faim. J'ai une de ces fringales de côtes levées!

s.gordon a dit...

Qui dit fringale de côtes levées dit Bâton Rouge!

anne des ocreries a dit...

l'a des tripes la mignonne, j'l'aurais pas fait ! Pas sotte quand même, la conclusion de l'article de Nathalie Petrowski.
Tu crois vraiment qu'elle est anorexique ? j'ai pas eu cette impression moi....

Yvan a dit...

Miam.
Ils servent des côtes levées
au "Upstairs Jazz Bar and Grill?"

helenablue a dit...

Tentateur va, Terrible!

Gaétan Bouchard a dit...

La photo est trop sombre et la pose trop naturelle. Cela ne donne pas envie de se masturber. Je n'engagerais pas ce photographe pour le magazine Hustler.

Yvan a dit...

Sans blague.
Elle est telle quelle,nue.
Pis?
Pis rien,je trouve.
Sauf elle,telle qu'elle est.
C'est assez "outsider"
cette session-photo
d'Art-Tv.
Ça détonne dans le paysage
audio-visuel hyper-contrôlé
et léché,propre,consensuel.

helenablue a dit...

L'image mise à nue, la volonté d'être tel que l'on est sans artifice, couillu dirions nous par chez nous, mais malgré l'audace et sans doute le risque pris, c'est assez léché somme toute et propre, c'est direct du moins ça en a la volonté mais néanmoins je m'interroge, pas sur le culot ou le besoin de bousculer ou celui d'interpeller, n'est ce pas là la volonté? ce qui m'interpelle c'est pourquoi faut-il alors être nu ou presque puisque chapeauté pour cela...
Joli tuque, oui, joli frimousse aussi, j'aime bien le p'tit sourire coquin.