18.12.09

Ceci est pour tous nos amis qui se suicident à nouveau en cette saison festive

Ce n'est pas tant que tu veuilles mourir. C'est que t'as plus l'envie de vivre. C'est pas perdu, juste égaré. Tu vas la retrouver, comme ta montre ou tes clés, ta boussole ou ta soif ou le goût du respir.

8 commentaires:

helenablue a dit...

Et mon âme prend feu bleu glacé sur fond noir
Quand tes mot givrés me transpercent d'un regard


Loin de toi l'abyssal me tend les bras

Mistral a dit...

Ils ont froid, tu sais. Faut se tendre les bras et les réchauffer, ces cons; ils le feront pour nous quand nos tours viendront...

helenablue a dit...

Tendons, entourons, réchauffons, faisons battre la chamade à nos coeurs généreux et donnons jusqu'à plus soif...

Mistral a dit...

Plus soif, ça risque guère, p'tite mère, mais sans faim, ça se pourrait bien.

helenablue a dit...

Cheers p'tit père! Nous nommer d'même ça nous rajeunit pas, mais c'est chaleureux en diable!

Mélissa LeBlanc a dit...

Noel : tous ceux qui bossent dans les étages psychiatriques vous le dirons, c'est le temps le plus psychotique de l'année. Je crois que la musique de Noel en radiodiffusion massive a un effet précipitateur sur la hausse l'indice de fragilité mentale générale. Je pense aussi que le personnel de la DPJ éponge plus de marde tout comme les madames des comptoirs du béesse et les femmes battues.

Yvan a dit...

Lyes.
Le goût du respire
me manque parfois.
La souèfe pis mes clés
et ma montre,ça m'inquiète pas.

anne des ocreries a dit...

Merci.......