11.10.09

Nelly: pour ceux que ça intéresse

Elle s'est pendue.

17 commentaires:

helenablue a dit...

Paix à son âme, et grande leçon d'humilité pour nous humains.

Mélanie caron a dit...

bonjour Christian,
ton passage a l'émission de Charette m'a permis de découvrir ton blog et de me déculpabiliser d'avoir raté ton passage à 2 pas de chez-moi à Québec...
Surtout cet entrevue m'a vraiment touché, car tu es un des rares à avoir parler avec émotions et lucidité de ce drame. La plupart des commentaires que j'ai lus m'ont encore plus déprimé que son geste lui-même tellement ils étaient frettes et platement théoriques.

Même s'il n'y a pas de quoi faire de blague avec la mort de Nelly Arcan, je suis tombée sur un type dont la théorie pour expliquer sa mort m'a fait découvrir le pouvoir thérapeutique de la sorcellerie.

Si tu as un peu de temps à perdre, voici le lien:
http://kanteka.blogspot.com/2009_09_01_archive.html

Yvan a dit...

Ce n'était donc pas un "accident".
Tant mieux,"elle a fait exprès".

ectoplasme a dit...

oui.
pardon

RAINETTE a dit...

C'est atroce de lire ça !

Singe! a dit...

Arturi Gatti, maintenant elle...

helenablue a dit...

Elle ne voulait pas vieillir, l'image que lui renvoyais le miroir devait être une souffrance, n'a pas voulu vivre plus que Marylin qui elle même n'a pas pu au delà, au delà de quoi de cette pensée magique du désirable, du regard que l'autre va porter sur elle, ou de quelque chose de plus profond, être aimé au delà de l'image de ce qui est véhiculé par un corps conforté et taillé pour la route, mais quel désert, une quête mortelle, l'éternelle jeunesse et en deçà l'amour inconditionnel. A l'instar de Monroe elles ont donné toutes leurs tripes l'une par l'image l'autre par l'écrit mais l'équation reste avec une inconnue, mortelle...
Mortelle, oui et volontaire.

Cynthia a dit...

Oui je le savais depuis 1 sem. et lorsque j'ai regardé sa dernière entrevue (Club Social)... ça n'a probablement aucun rapport, mais... son habillement m'a surprise: elle portait une cravate avec un noeud coulant... elle semblait avoir déjà la corde au cou... C'est weird, c'est niaiseux, mais ça m'a frappée et ça me fait du bien de vous l'écrire.
Autre chose: Je ne peux m'empêcher de penser à Sarah Kane, elle aussi s'est pendue après avoir écrit une pièce de théâtre, un poème dramatique: 4.48 Psychose... qui portait sur le suicide.
Comme si écrire avec tout son être pouvait épuiser une sorte de réserve psychique fondamentale à la survie?

helenablue a dit...

Ecrire, aimer, vivre, épuise notre réserve psychique à moins d'être suffisamment névrosé et ordonnancé, et là tout l'enjeu est là dans cette capacité à refabriquer l'énergie nécessaire pour nourrir sa flamme, se "senti"vivant.

Licaire Calchen a dit...

En plus de sa cravate en noeud coulant dont nous parle Cynthia, Nelly s'était fait faire un site web où on la voyait morte étendue sur le dos dans la rue, entourée de téléphones décrochés. Le site, qui était en construction, et probablement destiné à être mis en ligne définitivement à la sortie de son dernier livre, a été retiré le lendemain soir de sa mort.

Disons qu'elle était dans le trip suicide depuis un bout de temps et qu'elle a semé plein d'indices dernièrement. Et Michel Vézina qui se défendait comme une vierge offensée que le dernier livre de Nelly, "Paradis clé en main", qu'il publiera en novembre, n'avait rien à voir avec son suicide.

Lehcim a dit...

Mince consolation, mais t'avais raison, elle s'est pas trompée de bouteille...
Prends soin de toi, toi, t'as pas fini de mettre les points sur les "i" et les barres sur les "t"... et y'a du monde qui s'en soucie.

L'Adulescente a dit...

Tellement facile de vouloir justifier, ou plutôt interpréter un tel geste.

Vrai que son suicide m'a chamboulé l'intérieur... À m'en rendre trouble comme c'est pas possible. À y perdre mots et inspiration.

Comme tu le dis, elle s'est pendue.

Point.

Cynthia a dit...

Nelly a mis fin à ses jours peu de temps après l’écriture de son dernier roman. Le suicide étant le thème principal, l’apport autobiographique est indéniable. Par contre, limiter cette création à un simple billet annonçant un suicide serait réducteur et de fait éliminerait toute la force subversive de son oeuvre.

helenablue a dit...

Point.

Oui, on va sans doute pas forcément être dans ce qu'elle voulait exprimer, mais c'est une artiste, écrivain de surcroit, alors que cela donne matière à réflexion et interprétation , comment dire, cela me parait la moindre des choses.

Sa démarche est volontaire, "exprimante", que cela occasionne des débats extrapolants réflexions prises de conscience remises en question et plus profondément encore émotions, c'est en qelque sorte une manière de faire perdurer ce qu'elle a dit, écrit, vécu.

Pendue, mais le point me parait en suspension, voir d'interrogation , tout aussi final qu'il y paraisse.

Mais cela n'empêche pas la tristesse, ou aussi le sentiment d'injustice ou de gachis, et pourtant, une sorte de richesse à l'intérieur de tout ça, plus qu'il n'y parait sans doute...

MakesmewonderHum a dit...

Se pendre,c'est opposer toute la force de la gravité pour annuler la graveté de sa vie!

Basduck a dit...

Myrde ! Christian ! T'ai d'ja dit que j'taimais ^ ai aime comment t'as ecrit avec des metaphores, des coeurs, ai vraiment senti la FLEUR dans ton texte !!!


-----------

Pis je t'ai dit, que l'autre jour, quand je suis pass/ devant chez toi (pourquoi j'irais pas mordre les jarets de quelqu'uns autre ?),

j'avais l'impression que "mon esprit allait se vider comme une eau d'un vase" (c'est de Baudelaire)?

+ +

Note qui, je crois, demontre la discuration est surrealiste. (Ai trouve dans les Fleurs du mal la source ou a la rose j'allie.)( Que ai en 9 exemplaires, j' ,de Fleurs.)

C'est trop fort/trop seduisant (trop BIG ?) ,hein ? Tu sais que j'ai faim. Que je doive me nourrir est une chose, que je le fasse avec ton ame...

La souaia de sio ???

+ +

C'est peut-etre (qu')une experience surrealiste, le blogue ?


+ +

Ai peur que t'aies une blonde que j'aime. Parce que je suis toujours laiss/ tomb/ dans ces moments. Parle de toi, c'est ton imago. La blonde a des gros seins
Je trouve.

T'as pas besoin de moi quand t'eaies avec une femme ! ai pas compris pourquoi lorsque d'une derniere periode j'avais compris...


- ?> (Sur la femme.) :J'etais, je crois, avec une inconnue dans un cafe. Je ne la connaissais pas, elle me connaissait pas. Autrement que par nos coeurs rassembles. Scuse, je voulais dire corps; je crois, dans un cafe. On se comprenait.

Chrystian, faudrait essayer mais je crois etre capable de prendre la plus belle fille de la place.
Faudrait essayer.

T'es s* ?


B.astien

Mélissa LeBlanc a dit...

Et être dans le vent est une ambition de feuille morte, comme ça disait dans le film Slam
(1998). Octobre rougit et occit la masse de vos os transistors crépitant le chant blanc de la mort, white noise once and for all.

RIP Nelly sister in words.