30.4.12

Judas goat...

Comment ça se dit, en français?

Et qui est le Christ, et qui est Judas, et lequel a besoin de l'autre pour s'accomplir, et vice versa maybe?

9 commentaires:

MakesmewonderHum a dit...

" They have fallen out of use in recent times, and in fact are now illegal in the European Union[1] but can still be found in various smaller slaughterhouses in the rest of the world."

J'aimerais savoir à partir de quels arguments on interdit cette pratique avec les animaux, alors que dans la vie de tous les jours, on encourage la délation en échange de sauf-conduits. Peut-être pour justifier souvent sa malheureuse contrepartie, le terme, "scapegoat"

Mistral a dit...

Tu parles ici d'un bouc émissaire, qui est dans les faits tout le contraire du Judas goat, n'est-ce pas?

Mais l'autre expression n'a pas d'équivalent dans notre langue à ma connaissance, et c'est étrange.

Pat Caza a dit...

kapo ?
screw ?

MakesmewonderHum a dit...

Oui, c' était pour rester dans l'analogie de la chèvre, mais pas au point de savoir que leur origine, à ces deux chèvres aient presque le même berceau.

Mistral a dit...

@ PatCaz:

Non, c'est plus comme le Joueur de flûte de Hamlin... Le conte originel, I mean.

helenablue a dit...

Tout à fait étonnant ce leurre entraînant!
" Judas Goat", pourquoi n'avons-nous pas de mot pour désigner cette sorte de chose?
Celle qui amène les autres à l'abattoir... Manipulateur, peut-être?

helenablue a dit...

Un illusionniste?

Vincent Demers a dit...

Une question de talon.

Salut, Mistral, je n'ai pas oublié ce que tu m'as dit, à propos du bébé. Il accouchera de la cuisse de Zeus et peut-être même de sa tête, en quelque sorte. Il y est encore bien au chaud. Avait besoin d'être repassé de nerfs et de sang, il sentait encore le liquide amniotique. Tu avais raison, j'apprends à me relire. Je te fais confiance. Je retourne au silence, à la revoyure de la rue !

Vincent Demers a dit...

Une question de talon.

Salut Mistral, je n'ai pas oublié ce que tu m'as dit, pour le bébé.

Il est encore dans la cuisse de Zeus, ou dans sa tête, on verra bien comment il en sortira. Il avait encore besoin de sang et de nerfs avant de venir au monde. La première fois sentait trop le liquide amniotique.

Tu avais raison, fallait me relire... Je te fais confiance.

À l'un de ces quatre... Je repasserai.