19.5.09

Si quelqu'un a des nouvelles de mon gars, ben, euh, ne vous gênez pas...

4 commentaires:

aka Danger Ranger a dit...

"Cowards do that and that ain't you!"

Bonne leçon.

Moi aussi, faut que je reparle à mon fils. Je suis sûr que tu penses au tien tous les jours (comme tu l'as déjà écrit - et réécrit, je crois, dans 'Vacuum') ...

Mistral a dit...

Yes sir. You're a good man, Range...

MakesmewonderHum a dit...

Nos enfants font souvent le tour de l'arbre, parfois plus à l'ombre d'autres fois en plein soleil dret devant mais jamais bin bin loin et ça même le grand chêne n'y peut rien.

helenablue a dit...

Oui, on pense à son fils ou à ses fils tous les jours que Dieu fait, à ses enfants, chair de notre chair.

On les comprend pas toujours, eux non plus. mais il reste cette racine commune.
Ya toujours moyen, du moins c'est ce que je crois, au plus profond de moi. C'est l'amour viscéral, celui des tripes et du coeur.
Indéboulonnable.
Même si parfois il fait mal.

Je pense tous les jours à mes fils, comme toi Christian, et toi aussi Ranger.

( cet extrait là ... il me touche)