18.5.09

Blogger, censure et Tribu

J'aurais dû savoir que mes Tribaux géniaux n'écouteraient pas un mot quand je leur ai demandé d'économiser leurs forces. Faut dire qu'ils en ont à revendre, des forces, et la censure a tendance à les multiplier.

Stéphane Ranger analyse bien les enjeux, sollicite des avis et en reçoit une flopée de superbes.

Blue prend le relai.

Rainette et YvanLeTerrible, ces beaux fous, vont plus loin encore et se dénoncent eux-mêmes, prouvant ainsi qu'une seule plainte suffit.

Pour ma part, j'offre ce poème de Martin Niemöller:

Lorsqu'ils sont venus chercher les communistes
Je me suis tu, je n'étais pas communiste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes
Je me suis tu, je n'étais pas syndicaliste.
Lorsqu'ils sont venus chercher les sociaux-démocrates
Je me suis tu, je n'étais pas social-démocrate.
Lorsqu'ils sont venus chercher les juifs
Je me suis tu, je n'étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester.

8 commentaires:

RAINETTE a dit...

ouf, c'est fort ce poaime ! Et tellement vrai ! Le dernier homme...ou femme...va regretter amèrement de ne pas s'être impliqué hen !

Emcée a dit...

Défendre les idées, les principes.
Agir avant qu'il ne soit trop tard...

helenablue a dit...

Oui, puissant ce poème. Et donne à réfléchir.Et à agir.

Yvan a dit...

"...Plus personne pour protester..."

Sauf nous.

aka Danger Ranger a dit...

@ Mistral:

Est-ce que PatLag serait intéressé à dire ce qu'il pense de tout ça?

Mistral a dit...

Tu sais, je crois, qu'on parle pas de ça en public.

aka Danger Ranger a dit...

Ouais...

aka Danger Ranger a dit...

Got it.