15.8.08

Naturel

On s'étonne un peu partout de ce que la SQ, dans l'enquête sur la mort de Fredy Villanueva, n'ait pas encore interrogé les deux policiers en cause. Quoi, pourtant, de plus naturel? Comment les pauvres pourraient-ils accorder leurs versions, et concocter un scénario susceptible d'emporter le bénéfice du doute en leur faveur, s'ils ne sont pas d'abord en possession des autres témoignages? Après tout, ça se passe toujours de même, toujours, sans exception. C'est naturel.

7 commentaires:

Maphto a dit...

En effet. Les pauvres manquent peut-être de fraternité. :)

AntiPollution a dit...

Blâmer la police est plus facile que blâmer les bandits surtout depuis que les médias s'en mêlent en polluant les cervaux.

Depuis quand les bandits sont-ils des intouchables ?

Les policiers ont autant de droits que les criminels, car les criminels ont aussi le temps de se préparer pour faire concorder leurs versions des faits.

Pour acheter la paix, va t-on sacrifier ces deux policiers ?

Mistral a dit...

Intouchables? Un mort et deux blessés?

Bandits? Des mecs qui jouent aux dés dans un parc?

Les policiers ont autant de droits que tous les citoyens, y compris les criminels, mais ils ne sauraient en avoir davantage, sinon ceux que nous leur conférons en notre nom, comme celui de porter une arme, lequel est lié au devoir de s'en servir selon la loi et la justice.

gaétan a dit...

Hé ho! Sacrifier 2 policiers pour acheter la paix? Vous plaisantez j'espère. On parle de mort d'homme ici. Abattu de 3 balles dont 2 mortelles.

Mistral a dit...

Une seule mortelle. On sait juste pas laquelle. On le saura dans 8 ou dix semaines.

Tu peux pas tuer un homme deux fois avec le même gun le même jour. Le second meurtre vient après, quand ton silence se conjugue à la solidarité de tes complices et que ta victime est noircie, pourrie sous les calomnies avant même qu'on l'inhume.

Yvan a dit...

L'émeute et la mort doivent faire réfléchir.
Mais comment peut-on espérer voir la lumière sur cette affaire quand c'est un corps policier enquêtant sur un autre corps policier? La "Fraternité"(lire: "confrèrie liée par le silence solidaire") des policiers s'est prononcée aujourd'hui si je ne m'abuse.

Sous couvert d'anonymousse, quelques confrères ou soeurs ont confié ceci en gros:"J'aurais fait la même affaire à leur place".(Dégainer et tirer). Wow, what a frenzy.It feels good to be overwhelmed by self-control.
L'Ontario est dans le même moule, et subit les mêmes critiques.

Il me semble qu'une autorité "au-dessus" de la police serait la bienvenue pour enquêter sur ce genre d'incident.Une "police" au-dessus de la police.
La plus objective possible.

En lieu et place, on demande à Michael Corleone d'enquêter sur son frère.

Mistral a dit...

Sur Fredo, oui. Il l'a fait. Puis jugé et condamné. Puis souviens-toi de sa confession à travers la treille au futur pape Raf Vallone, vingt et quelques années après. Comment oublier ça...

On ne pouvait demander à Michael d'enquêter objectivement sur son frère. Mais il l'a fait plus justement qu'un juge. Il a exécuté les meurtriers de Sonny, et Fredo dort avec les poissons pour avoir mis les enfants de son frère en danger, et ce frère pousse un immense cri silencieux sans air alors que Sofia Coppola s'effondre.

Jamais, jamais une autorité au-dessus de la police. Quelle sottise à proposer. Ni au-dessus, ni au-dessous. Pas une police issue de tes REERs pour protéger tes vieux os et ton bécyk qui coûte cher. Pas une police pour ta crisse de campagne. C'est quand la dernière fois que t'as pédalé vers Montréal-Nord? Tu zigonnes sur ton clavier pour commenter, ici et ailleurs, sans te mouiller, grand bien t'en fasse, mais c'est pour ça aussi que ces gens t'aiment pas trop, ni moi non plus finalement.