21.1.13

Le Dada facile, sans sac et sans ciseaux, sans bon sens et sans besoin de copie consciencieuse au fur et à mesure qu'on sort les coupures.

C'est pas souvent que j'y fais des misères, à ma Blue. Dans un billet, je veux dire. Même que c'est la première fois. Cette histoire de Dada, de Tzara et de cut-ups, tous ingrédients hâtivement jetés dans la casserole pour improviser une sorte de soupe, ça m'a gossé du début. Blue a coutume de creuser soigneusement ses trouvailles et nous les faire découvrir ensuite. Sauf quand son enthousiasme chauffe à en péter la chaudière: là, la coutume prend congé.

J'ai jamais pu blairer Samy Rosenstock, il empestait déjà le fumiste à plein nez quand mon pif de seize ans, quoique jeune et au top olfactif mais néanmoins sans science ni expérience, le reniflait à soixante ans de distance. Quant au Dada, c'était pire qu'une vue de l'esprit, pire qu'une imposture artistique ordinaire en Europe, c'était l'invention d'une religion, sectaire et décérébrante, visant à fédérer les forces vives des jeunes créateurs contestataires internationaux sous le leadership de Tristan Tzara. Ça sentait pas bon, en fait ça puait fort. L'odeur du Livre de Mormon, l'odeur de Joseph Smith.

Anyway, pour en finir with that whole Dada bullshit, suivra le mien, de poème, et comment on s'y prend: le procédé dicté par Tristan est respecté sans triche, seuls les instruments sont modernisés, genre batteur électrique au lieu du pilon à patates.

Pour faire un poème dadaïste

Prenez un journal
Prenez des ciseaux
Choisissez dans ce journal un article  ayant la longueur que vous comptez donner à votre poème.
Découpez l'article
Découpez ensuite avec soin chacun des mots qui forment cet article et mettez-le dans un sac.
Agitez doucement
Sortez ensuite chaque coupure l'une après l'autre dans l'ordre où elles ont quitté le sac.
Copiez consciencieusement.
Le poème vous ressemblera.
Et vous voilà "un écrivain infiniment original et d'une sensibilité charmante, encore qu'incomprise du vulgaire"

Tristan Tzara, Manifeste sur l'amour faible et l'amour amer

+++

Mon article-source: Pub sociétale, blogue de Richard Martineau, journaldemontreal.com, 18 janvier 2013.

La SQ a décidé d’exposer la carcasse d’un véhicule accidenté au Salon de l’auto.

On peut pas avoir la paix, des fois? C’est quoi, la suite? Une affiche géante d’une femme qui s’est fait manger la face par ses chiens au Salon des animaux de compagnie? Le cadavre d’un noyé au Salon nautique? Des photos de gars saoûls qui se pissent dessus sur les bouteilles de vin?

Je comprends qu’on veuille nous sensibiliser, mais peut-on juste avoir du fun, des fois?

D'emblée, je réponds à ce que vous pensez: non, figurez-vous donc, j'ai pas choisi un texte de Martineau parce qu'en général il fournit du Dada déjà fait. Je l'ai choisi, celui-là, parce que pour une fois il me plaît: si surréaliste occurrence que j'y ai vu un signe.

Mon poème:


La décidé La l’auto. de au accidenté SQ d’exposer d’un Salon a carcasse véhicule
La la bouteilles se quoi, compagnie? On vin? Salon au fois? ses Une les dessus par animaux d’un sur pas nautique? Salon suite? de cadavre la pissent chiens saoûls qui géante peut manger de femme fait noyé des de s’est gars Le au qui affiche d’une avoir des paix, C’est photos face Des

Sensibiliser, mais comprends fun, des juste fois? du nous peut-on veuille Je avoir qu’on

+++

Le raccourci technologique, astheure: Il est là. Des heures et des heures de plaisir insignifiant, d'infinies créations stériles, du Dada produit en masse à peu de frais.

16 commentaires:

Le plumitif a dit...

ha! que n'ai-je découvert ce bidule une semaine plus tôt... mon âme d’enfant n’eut été malencontreusement dissoute par d’aussi sournoises que dadaïstes contrariétés...

Mistral a dit...

Ça t'apprendra à te précipiter sur une tag bleue comme une mouche à feu.

Si tu m'avais mis à contribution, je t'aurais mis au parfum!

Le plumitif a dit...

m'a m'en rappeler!:)

helenablue a dit...

Hum, grrrr, LYES, aaaagh, slurp, wizzzzzz...

Le plumitif a dit...

Note pour Blue:
j'ai quand même eut un fun noir à m'égarer de la sorte!;-)

helenablue a dit...

A Plumi: Hi, hi, hi...

MakesmewonderHum a dit...

J'ai passé à la moulinette de ton site, la Déclaration des Droits de l'Homme. Le format assez respecté et le charabia du résultat à la hauteur de la transgression régulière de ces même droits.

Mistral a dit...

La Déclaration de quoi?

MakesmewonderHum a dit...

Tiens c'est vrai, manque Universelle

Mistral a dit...

Droits de l'Homme, vous dites. Intéressant concept. Révolutionnaire. Makes me wonder. Hum...

MakesmewonderHum a dit...

Bon Betty Friedan n'avait pas encore lancé son soutien-gorge à cette époque et aberration totale, la même organisation, sanctionnait, en même temps,la création de l'état d'Israël au détriment des palestiniens.

Mistral a dit...

On embarquera pas là-dedans ici.

Le plumitif a dit...

ouain, restons-en aux questions capitales (oui bon j’avoue, celles en fait qui me turlupinent par pur égotisme), genre: est-ce qu'écrire "j'ai eut" plutôt que "j'ai eu" est un signe d'illettrisme ou bedon le contraire?

helenablue a dit...

Euh! Je ne eux pas être ce que je ne suis pas et ne peux donc en aucun cas me permettre de juger ce "t" en quoique ce soit, mais si je puis me permettre ce "eut" n'est peut-être qu'un trait de l'émotion qu'on peut mettre dans ses réactions, ma question est pourquoi un "t", plumi? Et autre question qui me turlupine suite à ton commentaire, peut-on être entre illettrisme et son contraire? Parce qu'alors point de salut pour moi! ( je le fais égotisme tout comme toi!), avec ma difficulté récurrente avec les "s" à je serai... Sigh...

Mistral a dit...

Quoi, c'est tout? Z'avez déjà fini d'aller au bout de vos fascinantes questions? Pas à dire, ça valait la peine, de me décarcasser pour créer un lieu suscitant ce calibre de contributions.

@ Plum: Je t'avais torché un sweet & sour comm à propos de ce t, je te rappelais qu'ici les doyens doivent donner l'exemple and all that jazz, and then I scrapped it. J'allais pas t'achaler pour un t.

Well, there you are, back with shit & trouble. Tu t'es aperçu de ton t en trop, pis tu retontis avec un comm insensé sous forme interrogative, pour semer la confusion et t'épargner les couilles. Un truc de cour d'école, cibole.

T'as berné Blue, évidemment. Pas difficile de berner Blue quand elle a de l'affection pour vous. Illettrisme et son contraire, misère! Elle a pas soupçonné que t'étais pas sincère. Elle a embarqué dans ta fuyante galère. Elle aurait même ramé, si je l'avais laissée faire!

Berner Blue? Ici? Ailleurs? Are you mad, man?

Te marrer mollo de ton côté parce que tu sais le sens d'égotisme et pas elle: tu vis dangereusement, Michel.

So spracht the Big Dog.

Le plumitif a dit...

gasp! mets-en que je vis dangereusement, j’ai même trouvé le moyen d’oublier de suivre les traces de mes enfantillages - pis là, par pitié, me réponds pas que c’est encore un truc d’écolier pour cacher que j’ai mis deux jours pour trouver quoi répondre! c’est faux: j’ai rien trouvé pantoute!
(heu... par contre là, si jamais on me trouve en train de ricaner tout seul dans mon coin, tout fier de connaître le sens du mot "égotisme", ce sera pas la peine de me traiter de branleur, j’entendrai pus rien depuis longtemps...)