3.1.11

Râper les gros nerfs

Je le sais bien, que je vous énerve, à force de ne rien parler d'autre que d'Elle, quand je parle, puisque somme toute je ne parle à peu près plus.

Mais c'est ainsi: je (pour)suis ce qui me tient lieu d'inspiration, pour un sens ou un son, une lippe ou un videoclip...

2 commentaires:

helenablue a dit...

Rien que de plus normal puisque en plus d'être femme elle est muse! Naturel que ce soit d'Elle que tu transpires...
Ne faisons-nous pas chacun d'entre nous ainsi, suivre et être ce qu'on poursuit en soi, l'inspiration, où qu'elle soit, un sens ou un son, une lippe ou un vidéoclip, sans forcément le dire ni le taire non plus?

Mistral a dit...

Right. You're almost always right, woman.

Merci.