10.8.10

deul beurrer ben d'aplomb pour l'avouère

Notre cher tribal Terrible, Yvan dit Lafontaine, s'est fendu d'une fable juteuse en joual traduite d'un obscur patois qui s'appelle, je crois, le français.

Je l'ai beurré ben d'aplomb pour l'avouère, mais je l'ai eu, pour notre plus grand bonheur et notre édification. Who's next? Que deviennent Lady Guy, OldCola, MaxCat et PatLag et Johnny Bee et Réjean Ducharme et Anne Archet et Big Mac et Butch et tous vous autres tristes Tribaux fainéants de l'accent?

8 commentaires:

MakesmewonderHum a dit...

Faudrait ben r'filer le relais à ma belle-soeur chiac.À t'y ouvrirait le bec au corbeau avec une crowbarre.

Promethée V. a dit...

Je vais m'y laisser tenter. Je vais beurrer ma langue autant que mon corps l'était lors de mon entrée à l'université. (ah! initiation initiaion... Pas facile de vouloir être grand dans la tribu)

Promethée V. a dit...

Parce que j'aime ça, être payé à ne pas travailler, et que ma job est tellement plate, voici déjà, un tout nouveau blogue tout neuf tout frais tout chaud (ou chaude).

Mistral a dit...

Cool!

cé qui l'cave? Héhé...

helenablue a dit...

Go! Promethée plein de promesses...

Le plumitif a dit...

Le Crosseur rendu Placeux d’bidous

Un m’ment donné un crosseur
Qui commença à n’arracher
S’é dit qu’une tête de vendeur
Ça s’ra plus facile à faire pâsser
Fa qui s’déguise en placeux d’bidous
Y t’sort un diplôme mande moé pas d’où
Pis y s’loue un bureau en haut d’une tour
Crisse un vra spote de vautour
Dans porte c’é jusse si y a pas écrit
«Votre fourreur favori» sti
Mais là toute état ben beau
Y resta jusse à attende le garlot
L’enfirouâpeux l’sourire fendu jusqu’au oreille
Ava la même câlisse de face de gogo
Que n’impode quel crisse de donneux d’conseils
Anyway si l’argent des tits épargnants fa dodo
Ben tu peux être sûr qu’les zozos font pareil
M’a lé laisser dormir en paix
Qui s’é dit comme ça not’e finfinaud
Mais y en a quand même faite un peu trop
Y a pas pu s’empêcher d’faire son frais
D’aller montrer partout sa face d’épais
Sé dents en or
Pis sé bajoues de porc
OK l’monde sont maillets
Sont caves comme ça s’peut pas
Mais tchèque té claques mon gros verrat
C’pas tant d’être pauves qui lé dérange
Même pas de s’faire fourrer à tour de bras
Non c’é jusse les yâbes qui jouent aux anges
Faut qu’tu choisisses : avoir du front ou ben une frange
Si t’é t’un crosseur joue pas aux saintes nitouches
C’é plus safe en tabarnouche

Mistral a dit...

Wow!

helenablue a dit...

Ouch! Suis sonnée!