19.7.08

Quatre-vingt-dix-sept (et demi)

Jeudi soir, suis passé au Kilo fêter Marilyn qui a vingt ans. J'étais vieux, bredouillant et bedonnant parmi toute cette excitante jeunesse, une vingtaine de jeunes gens instruits, ouverts et chaleureux, et beaux, des mecs et des chicks, des homos, des hétéros, des à barniques et des à chapeaux, et Samson, mon ami, mon interface, qui échappe à toute description. Mangé le meilleur christ de cheesecake de ma vie.

Le matin, fiston et moi étions allés visiter grand-maman Malvina, qui est âgée de quatre fois vingt ans plus dix-sept et demi. Après avoir stimulé notre imagination toute notre vie, elle la défie. Elle est née peu avant le double fléau de la première guerre mondiale et de la grippe espagnole. Pas d'antibiotiques, mais pas non plus de bombe atomique. Pas de droit de vote pour les femmes. Pas de cinéma parlant. Pas de réfrigérateurs. Pas de jeans taille basse...

Elle est née onze ans avant la mort de Marcel Proust.

Ça va faire quarante ans qu'Armstrong a dansé sur la lune et grand-mère était déjà épatée de voir ça sur sa télé couleurs. Si l'on estime que la somme des connaissances humaines à notre déroutante époque double aux sept ans, s'apparentant davantage à un cancer exponentiel qu'à une bénédiction du ciel, la faculté d'absorption d'une vieille dame ayant traversé le vingtième siècle et débordé sur le suivant donne le vertige. Après tout, sa propre mère est morte en vivant à peu près comme son aïeule, usant des mêmes outils, animée des mêmes valeurs. On n'en peut dire autant de Malvina Boucher qui, petite fille à Pointe-aux-Trembles, était instruite de traverser la rue lorsqu'elle croisait des Juifs, et qui revint transfigurée du pavillon d'Israël à l'Expo 67, au point qu'elle m'en parlait toujours quinze ans après: «Ils font pousser des oranges dans le désert!»

33 commentaires:

Gomeux a dit...

Wow.
Beau billet.
Salutations à Mademoiselle Malvina.

gaétan a dit...

Expo 67 a permis une formidable ouverture sur le monde pour la génération de madame votre grand-mère.

Mistral a dit...

Certes. Aujourd'hui, toutefois, on dispose de davantage d'infos, de science, d'images et de sons en une heure sur le Net que durant tout l'été soixante-sept. Comment en dispose-t-on? J'y songe souvent. À ma capacité, voire à ma volonté de revisiter ce qu'on m'a appris (ou pas) quand j'avais dix ou douze ans. Me semble qu'il faut demeurer vigilant pour se garder ouvert, mais rien ne remplace une bonne nature...

Les tourneurs de page a dit...

Ma grand-mère, elle s'appelait Dora, dans un petit village (on dit toujours qu'on voit http://fr.wikipedia.org/wiki/Fontainebleau_(Qu%C3%A9bec)entre 4 pattes de vache) elle s'est éteinte à 40 ans atteinte d'un cancer. Elle n'a pas vu l'Expo 67, elle n'a jamais écouté de Mozart, ni la petite vie, mais pendant un mois avant de mourir, elle a pu éteindre ses chandelles pour lire à l'électricité ... Mes grands-parents étaient pauvres mais étaient allés à l'école juste assez longtemps pour savoir lire et écrire, et chez eux il y avait des livres qu'ils lisaient éclairé par une chandelle.
Peut-être que si les gens étaient éclairés par une chandelle pour se promener sur le net, oui ils auraient l'esprit plus ouvert ....
Quand j'ai lu ton billet, ça m'a fait pensé à ma grand-mère, que je n'ai pas connue ...
Salutations à Malvina!

Yvan a dit...

Le net, encyclopédie sale et propre, profane et pointue. En un clic de souris tu peux passer de l'un à l'autre: tu veux être dans la bouette ou le savoir scientifique? Un clic suffit à basculer dans l'un ou l'autre.

Beau billet en effet.
Ça m'étonne toujours de penser aux valeurs presque immuables qui animaient les générations précédentes en opposition au maelström du nivellement actuel; sans nostalgie.

Il faut rester ouvert, mais j'observe chez un oncle que j'aime bien, sa fermeture graduelle avec l'âge.Il semble qu'il y aie un "point de fermeture ou de non-avancement" où l'apprentissage et l'ouverture deviennent très difficiles, et qui te confine dans tes aptitudes les plus manifestes, tes souvenirs et tes désirs.

Le secteur tertiaire et secondaire de l'esprit cède la place au primaire et secondaire de premier degré avec le vieillissement, il me semble observer.

"I mean", passé 70ans, tu n'inventeras plus rien ni n'apprendras beaucoup,pour être bref.

Cela varie d'un individu à l'autre. Je connais des jeunes fermés comme des huîtres et des vieux ouverts comme des livres. Souvent,l'ouverture au monde varie selon le désir, la curiosité, la légèreté de l'être et l'effort consenti pour "connaître".

Mes grands-parents étaient tous agriculteurs, Bernadette et Édouard côté maternel, Raymonde et Joseph L., qui m'a légué le nom que je porte.

Santé, et respect à Malvina.

Mistral a dit...

Vous êtes trop cools, gang de malades. J'aurais pas cru qu'un billet sur ma grand-mère générerait des commentaires d'aussi haute et remuante tenue.

Les tourneurs de page a dit...

C'est un beau billet, qui parle des générations d'avant, on pourait te parler de nos parents, puis y'a nous, et la génération qui va venir après nous.

Tu as parlé de ton fils qui s'en va ...... peut-être te fera-t-il grand-père, bientôt, hum, j'arrête ....

Les tourneurs de page a dit...

Oups, j'ai oublié, Dora et Eugène D. aurait aujourd'hui, 105 ans tous les deux puisqu'ils étaient nés en 1903. Voilà.

Mistral a dit...

T'as une photo?

Les tourneurs de page a dit...

oui pourquoi faire :O

Mistral a dit...

Pourquoi faire, indeed. C'est jamais que que de vieux connards centenaires dont on a autre chose à branler que les représenter!!!!

Les tourneurs de page a dit...

lollll traduit moi ca, qu'est-ce que ca veut dire lollllll

Mistral a dit...

Ça veut dire que t'est une sweet gamine de 48 balais, girl, et que tu devrais représenter tes grand-parents ou ne pas t'exprimer sur les miens.

Les tourneurs de page a dit...

ok lollll, pas sur d'avoir tout compris, je dis pu rien, sur TA génération ;)

Mistral a dit...

Kessa veut dire, lollllll? Lots of low & lonely, lovely labian lesbian laughs?

Yvan a dit...

Wah vous êtes drôles tous les deux tourneurs et Mistral!
:-)

Les tourneurs de page a dit...

lol, langage de salle de clavardage, excuse moi, rire en francais, laughs. Je suis tellement certaine que tout le monde sur internet sait que lol, ou mdr (morte de rire)c'est un langage internet, de clavardage, là je comprends ta question .... chu pas blonde j'ai juste des mèches .... mes des fois c'est long a comprendre ....

Les tourneurs de page a dit...

Je vais bannir ces deux expressions ... désolée

Yvan a dit...

Ouahah, des fois ça prend juste une mèche à allumer puis ça part dans tous les sens.
Paf comme ça, mine de rien.

Dans un cinéma près de che-vous:

"La Bannie". Boum.

Mistral a dit...

Tourneuse: kisses.
Yvan: Mind your own bee's wax.

Les tourneurs de page a dit...

C'est quoi qui se passe, j'ai donné la photo, tu peux en faire ce que tu veux ... ???????? Si je t'ai insulté, je m'excuse, mais je me demande comment???

Mistral a dit...

Ben là! Je dis KISSES et tu prends ça pour une insulte? Inutile de persévérer.

Les tourneurs de page a dit...

yvan je crois qu'il est entrain d'arranger nos textes avec des photos ...

Les tourneurs de page a dit...

intuition féminine

Éric a dit...

Vrai que le cheesecake du Kilo est splendide. Vrai que le monde y était beau, vrai qu'il y en avait de toutes sortes et vrai, aussi, que quand on regarde ce ramassis de vingtaine on ne peut pas ne pas être optimiste, à bien y penser.

Vous me pardonnerez de m'occuper prioritairement de la première partie du message que de la seconde.

Les aïeux, ça importe. Ça sidère, aussi, de voir tout ce qu'ils ont bien pu faire, vivre, voir et voir apparaître.

Ladite Marilyn a eu une fête familiale avant d'avoir une fête cheesecakée, et à celle-ci assistait le grand-père de 83 ans. Pas rien, 83. Grande Dépression à 4 ans, deuxième Guerre en pleine adolescence, et caetera.

Pas rien, mais rien non plus qui l'empêche de célébrer à grands coups de shooters de téquila, de danser sur La fin du monde de Xavier Caféine, de parler avec les jeunes comme avec les vieux, bref, rien qui l'empêche de vivre.

Si j'me rends là, j'veux me rendre là comme ça. Et manger un cheesecake.

Latourneusedepage a dit...

Alors cet article? je suis impatiente de lire ça.

Les tourneurs de page a dit...

http://lestourneursdepage.blogspot.com/2008/07/mes-prochaines-lectures.html

Pendant que tu écris, moi je vais te lire ...

Les tourneurs de page a dit...

http://lestourneursdepage.blogspot.com/2008/07/vamp-de-christian-mistral-un-extrait.html

Latourneusedepage a dit...

Tu sembles la, dis-moi donc ce que tu vas faire de la photo que je t'ai donné de mes grands-parents, dimanche passé.

Mistral a dit...

Je crois pas l'avoir reçue, mais faut dire que j'étais soul. Quoi qu'il en soit, j'ai tourné la page.

Latourneusedepage a dit...

Je suis un peu, je pensais que tu étais pour nous pondre un autre billet avec ca.
Ou bien encore je viens de me faire prendre, je suis naive sur le net oufff j'en reviens pas ....

Mistral a dit...

Allons donc, ce n'est qu'un malentendu. Ça, oui, c'est fréquent sur le Net.

Les tourneurs de page a dit...

Tout le monde parle qu'il y a des voleurs de page web, sur le net, que des fins fins se cachent derrière leurs écrans et se font passer pour des gens célèbres, alors si tu es le vrai, lis ca jusqu'au bout,

http://lestourneursdepage.blogspot.com/2008/07/vamp-de-christian-mistral-un-extrait.html

On est dans un pays libre,tu es pas obligé, j'ai commencé a lire ton livre et dans ton blog j'ai vu des personnages de ton livre, mais j'ai toujours un doute.