8.7.08

Dites 33! Misère, va faire 33°...

J'ai envie de bloguer comme de patauger dans la margarine en mastiquant des bougies sur l'air d'une opérette de Gilbert & Sullivan.

Par ailleurs: ça fait vingt et un ans que la margarine québécoise est blanche. Maintenant qu'on a abrogé le règlement mais qu'une génération s'y est accoutumée, va-t-elle virer au jaune dès cet été? J'en perds le boire et le manger...

7 commentaires:

Caroline.G a dit...

"J'ai envie de bloguer comme de patauger dans la margarine en mastiquant des bougies sur l'air d'une opérette de Gilbert & Sullivan."

Qui Diable vous a permis de décrire si exactement ce que je ressens, vous ? Héhé... ;o)

Kevin a dit...

Je n'ai plus mangé de margarine jaune depuis la descente de police chez mon oncle il y a vingt ans, ils avaient saisi une tonne de flavescent produit illégal. Je me demande ce qu'ils ont beurré comme couleur suite à cette perquisition.

Mistral a dit...

L'existence précède la flavescence...

Gomeux a dit...

Avec tout ça, y a personne pour nous rappeler que la margarine, ça goute le cul.

Mistral a dit...

Je saurais pas, Gom...

Ostide Calisse a dit...

La margarine avait déjà recommencé à être jaune depuis quelques temps pour certaines marques made in Ontario que l'on retrouve chez Loblaw.

Ça ne m'étonnerait pas que la cohabitation de la margarine blanche québecoise et jaune canadian sur nos tablettes a servi d'amorce à l'abandon de cet anachronisme lobbyiste.

Mistral a dit...

Ah bon? En effet, c'est plein de bon sens, comme hypothèse...