13.11.09

From Emcée, juste pour moé...

C'est écrit tout croche, mais c'est pas ma faute, ok? Les hosties d'arriérés qui shippent du stock musical sur Youtube ne sauraient correctement orthographier leurs propres patronymes, encore moins reproduire les paroles des chansons qu'ils volent. Quant à en mentionner les auteurs, aussi bien pisser dans un violon. Putain d'engeance de morons dégénérés. Mais merci pour la toune. Ciboire de Christ que vous me faites chier!

Otherwise, it's cool.

10 commentaires:

helenablue a dit...

Ah! Nina Simone, quelle voix, quelle présence...

Mistral a dit...

Oué. C'est la préférée d'Emcée chérie, qui me l'a fait aimer et sera ravie qu'elle te plaise aussi (aussitôt qu'elle se réveille; pour l'heure, elle dort dur comme un ange protégé par le diable).

helenablue a dit...

Vous êtes le ciel à vous deux...

RAINETTE a dit...

le ciel et l'enfer (dark angel hihi)

Le plumitif a dit...

oui heu… étant données les conséquences annoncées par un Mistral apparemment intransigeant sur la chose, je me suis sagement abstenu de tout commentaire sur les bidjizes (une fois n’est pas coutume mais là franchement je voulais prendre aucun risque) et, pour ne pas trop insister non plus avec mes salades sur les liens entre l’interprétation et l’impact du texte, j’ai rien dit non plus sur Nina Simone mais, vu que j’apprends que c’est la version favorite de Emcée, là, je me permets quand même de signaler qu’ici, assez clairement, les mots n’ont pas le même poids… la madame elle nous parle de quelque chose qu’elle ressent au plus profond, et ça s’entend…

helenablue a dit...

oui, c'est tout à fait ça , cher plumitif, elle vit ce qu'elle chante elle est ce qu'elle donne et toute entière, tripes coeur talent et vécu...
Rien ne remplace cela, ces choses qu'on vit sur le terrain, pas celles qu'on imagine celles qu'on traverse et c'est tout cela que nous renvoie et nous offre Nina.
On peut extrapoler et dire de même pour l'écriture il y a celle qui vient de la tête et celle qui vient du ventre...
On peut en parler sans détours puisqu'ici c'est comme cela que ça se passe, du moins de mon expérience personnelle, quoique tu ressentes, qui que tu sois, et même si cela est ou trop ou pas ou tripant ou plat, du moment que tu parles que tu sues que tu lâches du vrai du leste et du vivant, t'as rien à craindre...

Right Black Angel?

Mistral a dit...

Damn right, Lady Blue.

Basduck a dit...

Hmm.

Mon cher Christian. Ton commentaire vient presque annuler un projet dans lequel j'ai trop placé d'intérêt pour ne pas y répondre...

(Ni pour faire une spychose/une manie, d'ailleurs.)

Anyway. T'as capish, right ? Quand est-ce qu'on s'en va manger de la viande sur Saint-Denis ?

Je t'adore, vraiment mon ptit, mon grand-frère. Pour toi je vais faire ça. Un chouette texte. Une forteresse. De vision.

B.

Le plumitif a dit...

…quoique tu ressentes, qui que tu sois, et même si cela est ou trop ou pas ou tripant ou plat, du moment que tu parles que tu sues que tu lâches du vrai du leste et du vivant…

ben, ça semble un bon programme
y a de quoi faire! :)

helenablue a dit...

Go, go...
Montre nous de quoi tu es capable!