30.12.13

Maintenant que le printemps érable est passé aux poubelles de l'Histoire, que les carrés rouges se sont décolorés, que les revendications se sont tues, que le mouvement est vaincu et que les jeunes gens l'ont dans le cul...

J'offre ces deux clips en guise de souhaits pour la nouvelle année. Pour rire et réfléchir. Pour mon fils, que ce sketch fait cramper aux éclats de concert avec son père depuis près de vingt ans. Pour le reste du monde, parce qu'il est ici question de choses qui transcendent les frontières de notre pays imaginaire.

Bonne année. Étudiez. Partout, sauf à l'école. Toujours, sauf le jour. Tout, sauf le programme...



7 commentaires:

Guillaume Lajeunesse a dit...

Mes meilleurs vœux à toi Christian, de même qu'à tous les Tribaux !

Quant à ton conseil... Devant l'école, mon esprit se raidit, se cabre comme un cheval qui vient de voir un fantôme qui bave du pus, manifeste une étonnante aptitude à être indompté.

Blue a dit...

Ouep !!

Bien sûr qu'on apprend plus dans la vie qu'à l'école, suffit de te lire ! Néanmoins, j'ajoute à ce que tu dis, qu'il faut vraiment le vouloir, apprendre... Parce que tout n'est pas dans les livres..; C'est dans la vie, dans le jus de ses tripes, et dans toutes les erreurs, errances , estomacages bruyants, qu'on apprend, encore si on veut bien entendre ses organes et sin cerveau.

Belle année à venir à toi, Black, à ta douce et à tous ceux qui te sont chers, à ta tribu.

Non. Même si tous les soufflets au monde retombent, ils laissent leur goût de liberté et de possible et de responsabilité... Tout peut encore arriver...

On apprend peut-être plus à l'école mais dans la rue, dans la vie et dans notre coeur, oui.

A l'année qui vient , cher , précieux et empêcheur de tourner en rond de grand ami...

Love.

Blue

Mistral a dit...

Ce n'est pas un conseil. C'est l'énoncé de ce que je sais. Comme quand ta mère te disait de ne pas toucher au rond du poêle parce que ça brûle.

L'école, Vieux G, c'est fini pour toi, réglé maintenant: t'as quasiment trente ans, t'es tiré d'affaires, l'université ne peut pas plus te rattraper que la schizophrénie ou la mononucléose ou la virginité.

La science supplémentaire ne sera issue que d'une seule source enseignante, désormais: toi-même. Que veux-tu apprendre, que veux-tu devenir? C'est bon à savoir avant de commencer à se l'enseigner.

Je ne t'ai jamais donné qu'un seul conseil, qui était un cadeau emballé dans des mots prudents, le soir de ton anniversaire à La Banquise. Je t'ai confié que si Internet avait existé quand j'avais seize ans, je n'aurais pas existé comme écrivain éventuellement, vu qu'on n'apprend pas à écrire en publiant au fur et à mesure de ses désirs d'étudiant impatient, pas plus qu'on apprend à baiser quand on est adolescent.

Ce blog, Vieux G, ton blog, c'est pas l'ami de ton talent l'an prochain. De ton oeuvre en gestation, de l'intention en formation, de la voix en définition.

Publier est à la portée des abrutis, des génies et de tous ceux entre les deux.

Travailler, incuber, s'entraîner, mûrir et s'accomplir avant de grimper dans le ring littéraire, c'est ce que les coaches de boxe ne suggèrent jamais à leurs protégés, fors Mickey Goldmill et Angelo Dundee.

Gaétan Bouchard a dit...

Bonne année et du succès dans les études que vous ne faites pas à l'école. Soyez sages seulement quand vous êtes seuls. Ne prenez aucune résolution.

No bird soars too high if he soars with his own wings. (William Blake)

Excusez-là!

Nancy a dit...

Bonne année Mistral !

Mistral a dit...

Bonne et glorieuse année, McDoodle darling, brebis qui n'a d'écartée que l'attribut qu'elle s'attribue, en vraie rousse moutonne de cette Tribu qui n'est pas un troupeau et dont aucune bête n'a la laine blanche!

McDoodle a dit...

Ni la laine de boeuf.
Ma foi, c'est un tribute à tous !
Santé Mistral, santé.