4.12.13

Emcée: sainte et sorcière

J'ai appris dans ma vie auprès d'Elle qu'il n'y a pas de contradiction entre ces termes.

Sa chair est fraîche et chaude, son esprit m'éclaire, ses yeux sont doux ou durs mais toujours sexuels et focalisés sur la matière, sa vitalité anime la réalité alentour...

Je l'aime d'amour. I'm a lucky son of a gun.

5 commentaires:

jean barbe a dit...

Que c'est bon à lire, Christian!

RAINETTE (l'énigmatique) a dit...

De la poésie brute, très beau.

Mistral a dit...

;-)

Venise a dit...

Je me repais de ces mots apaisants, qui me font un réel plaisir pour toi.

Le jour où l'on s'est croisées, ses yeux parlaient d'une manière directe. Pas ou peu d'interférence entre elle et moi. C'est rare.

Mistral a dit...

Ven!

Oui.

Ta maxime, faudrait pouvoir tout voir... Aux yeux d'Emcée, il faut pouvoir tout voir, et pour cela regarder sans artifice et sans a priori, spécialement s'il s'agit d'un autre regard humain.

Ça lui vient de son père, je crois.

Kisses. Ainsi qu'à ton cher Marsi, dont j'ai relu la BD y a pas dix jours avec une joie renouvelée.