12.7.10

Roman ne sera pas extradé



Depuis Berne, France-Presse rapporte même que la Suisse procède à la levée d'écrou. Grande nouvelle pour le sens commun.

5 commentaires:

Crispi et Djo a dit...

Pkoi y a aucun commentaire?

Personne n'ose se prononcer ou t'es pas là pour modérer, Mister?

Je déteste cette histoire de Polanski, le capital politique ou de sympathie envers les femmes violentées qu'on se fait sur son dos.

Calvaire, j'ai vécu les années 70!

Je sais très comment ca se passait, pour avoir baisé à gauche et à droite.

Rien de noir, rien de blanc.

Des zones grises, de l'abus, peut-être, mais aussi bcp d'exploration du sexe.

Qui était là, avec eux, hein?

Crispi

Mistral a dit...

Y était effectivement temps que quelqu'un se manifeste, héhé...

Accent Grave a dit...

C'est la victoire de quoi? de qui?

À mes yeux, un brillant cinéaste violant une ado ça vaut pas plus qu'un clodo découpant un Picasso.

J'étais là en '70, pas vous. Tout le monde ne violait pas les enfants, même d'une façon «exploratoire». Il n'y avait que les faibles pour faire ça.

Vois pas ce que cela a de commun avec «l'exploration sexuelle». Drôle de terme, comme si lors des 100,000 ans précédant les années '70, rien n'avait été exploré! Sachez qu'avant les années '70, des ados violées, il y en avait pas mal plus, c'était caché.

L'affaire Paul en ski est de peu d'intérêt, je me demande seulement pourquoi un vent solidarté a déferlerlé, tout comme un vent de vengence.

Accent Grave

Crispi et Djo a dit...

Il n'y a de victoire pour personne. Faut être aveugle pour voir le contraire!

Pauvre fille, pauvre mec. Mais un contexte et des circonstances, oué.

----

Je trouve ca intéressant que la Suisse se tienne debout devant les EU. Juste ca.

----

Mister, me suis ennuyée.

Ingrate, je sais.


Crispi

helenablue a dit...

Bah! Moi dans les années 70, je n'avais guère que cinq ans et pourtant j'en savais déjà trop long...

Pas de victoire pour personne , suis vraiment ok, le suis plus encore de penser qu'il y a mieux à faire!
Il y a plus monstrueux plus pire plus défigurant et certainement plus maltraitant que ce Monsieur.

Mais j'en ai assez dit ici, sur ce sujet précis, pour occasionner par ailleurs de mon côté des discussions bien controversées, genre " comment tu peux accepter ça, toi!".

God!, pourquoi faut-il toujours devoir tput expliquer et formuler pour pouvoir être crédible, pourquoi est-ce si nécessaire pour les gens qui n'accepte même pas un tant soit peu l'idée d'un père qui puisse avoir une relation pas tout à fait de bon aloi avec sa fille qu'un inconnu connu le fasse?

M"ennuie jamais ici, mais je mettrais bien l'écrou à mon père, j'avoue!